Si nous avions un peu de cet amour de Dieu, demeurions-nous les bras croisés ?

Ceux que nous pourrions assister, les laisserions- nous périr ?

Oh ! Non, la charité ne peut demeurer oisive, elle nous applique au salut et à le consolation des autres.

Pensée Saint Vincent de Paul

Tag(s) : #Réflexion, #Spiritualité

Partager cet article

Repost0